Thym

Histoire :

Le thym est originaire d'Europe méridionale, même si aujourd'hui, on le cultive un peu partout dans le monde. Il était très utilisé par les Étrusques et les Égyptiens qui s'en servaient pour embaumer leurs défunts. Son nom vient d'ailleurs du grec "thio" qui signifie "je parfume".

Dans la mythologie grecque, le thym est né d'une larme versé par Hélène lors de la Guerre de Troie et transformé par les Dieux en plante bénie. Voilà pourquoi il symbolisait le courage et qu'on le faisait brûler tel de l'encens lors de cérémonies dans les temples de la Grèce Antique. Il était alors également apprécié pour son parfum stimulant dans le bain ou en "eau-de-toilette".

Les Romains, eux aussi, l'affectionnaient particulièrement. Ils en emplissaient leurs couches pour jouir d'un meilleur sommeil. La coutume qui, aujourd'hui encore, veut qu'une branche de thym glissée dans son oreiller permet de s'endormir, en est directement héritée.

C'est une plante vivace appartenant à la famille des Lamiacées, un sous-arbrisseau aux tiges ligneuses avec de minuscules feuilles gris vert ou blanc argenté. Au mois de mai commencent à apparaître des fleurs mauve rosé ou blanches selon les variétés.

Le thym est cousin du serpolet et de la marjolaine. En Provence, on le trouve sous le nom de « farigoule ».

Comment choisir ?

On trouve le thym sous forme d’herbes fraîches ou séchées. Frais, il est meilleur et c’est au moment de la floraison qu’il est le plus parfumé. Eviter les grosses tiges de thym séché au goût amer.

Si vous avez la chance d’en avoir au jardin, cueillez-le le matin afin de profiter d'une teneur maximale en huile essentielle. Récoltez les sommités (extrémités des tiges garnies de petites fleurs) juste au début de la floraison, qui commence en mai.

Comment conserver ?

Le thym frais se conserve très bien quelques semaines en branches, dans un verre d'eau, sous forme de petits bouquets ou fagots, il est alors à portée de mains dans la cuisine. Lavé et effeuillé, on peut le garder jusqu'à une semaine enfermé dans un sachet en plastique dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Ciselé dans un bac à glaçons et recouvert d'eau, il supporte assez bien la congélation. Enfin, tête en bas, le bouquet de thym peut sécher dans une pièce bien aérée, à l'abri de la chaleur et de la lumière. Placé ensuite dans un bocal hermétique, il se garde jusqu'à un an, avant que son huile ne commence à s'évaporer.

Calendrier de commercialisation :

On peut le cueillir en toutes saisons dans le jardin.

Sa récolte se déroule entre mai et novembre. Séché, enfin, il est disponible tout au long de l'année.

Nos recettes :

Aucune pour le moment.

Trucs et astuces :

Pour ôter facilement les feuilles de thym de leur tige, utilisez les dents d’une fourchette.

Un peu de thym dans l’eau de cuisson des pâtes ou du riz les parfumera délicatement.

Suggestions d'utilisation :

Consommez-le frais, il est alors très puissant en arômes surtout si vous en pressez les feuilles avant de les incorporer au plat. Pensez à les émietter si vous souhaitez qu'elles restent dans la préparation. Sinon, utilisez le thym en branche : vous pourrez ainsi le retirez à la fin de la cuisson. Il parfume alors merveilleusement les oeufs brouillés et les omelettes, ainsi que les pommes de terre, les poêlées de légumes auxquelles il apporte une touche provençale ainsi que les marinades qu'il protège, en plus, des bactéries grâce à son pouvoir antiseptique.

Séché, il est l'un des ingrédients essentiels du bouquet garni. Il entre alors dans la préparation du pot-au-feu, de ragoûts et tout autre plat mijoté, ainsi que de potages. Il se marie très bien à l'ail, aux olives et aux sauces à base de vin.

Il donne un parfum incomparable aux légumes du sud - tomate, aubergine, courgette - ainsi qu'aux volailles, aux poissons, aux gibiers et à l'agneau. Il est utilisé aussi dans les farces et les charcuteries. Les grillades et le fromage de chèvre font partie de ses meilleures alliances.

Le thym aromatise également de l'huile ou du vinaigre, préalablement chauffés. Il est aussi à la base de liqueurs. Le thym citron, quant à lui, est le compagnon idéal des desserts, dans une salade de fruits, dans un sirop ou émietté sur une tarte.

Mieux connaître :

Il existe plus de quarante espèces différentes de thym (thymus en Latin), que l'on peut ranger en trois groupes :

- le thym "classique" : ses tiges sont ligneuses, c'est à dire qu'elles ont la consistance et l'apparence du bois sec. Ses petites feuilles n'ont pas de pétiole (partie fine de la feuille qui relie la partie large de cette feuille à la tige), ses racines ne sont pas "adventives" (de nouvelles racines ne se forment pas à partir de branches qui pourraient traîner au sol). Hauteur de la pousse : jusqu'à 40 cm.

- le serpolet. Lui a des racines adventives. Il en existe plus de quinze variétés, dont une particulière nommée "thym citron" avec des petites tiges droites au bout desquelles les feuilles forment des boules rondes.

- la sariette : beaucoup d'espèces encore, les tiges ne sont pas "ligneuses" et donc plus souples que celles du thym classique, elles se dressent plus verticalement, les feuilles sont très fines et étroites.

Connaissances nutritionnelles :

Depuis les temps les plus reculés, le thym est apprécié pour ses nombreuses vertus médicinales. Autrefois utilisé contre le hoquet et les morsures de serpent, on lui a découvert au fil des siècles une longue liste de propriétés.

L'huile essentielle du thym est concentrée en phénol, notamment le thymol. Ces substances sont de puissants antiseptiques, voire même antibiotiques. Efficaces sur le mal de gorge, les aphtes, la gingivite et la mauvaise haleine, elles sont aussi reconnues actives sur la destruction des virus et des bactéries de l'atmosphère ainsi que des maladies infectieuses. En infusion, le thym apaise ainsi les maladies des voies respiratoires : bronchite, rhume, grippe et asthme trouvent un rapide soulagement dès les premières gorgées.

Le thym possède par ailleurs des vertus apéritives mais, surtout, il favorise la digestion, aide à absorber les aliments contenant beaucoup de fer et à lutter contre les problèmes intestinaux. Connu par les Grecs pour son effet stimulant, il a effectivement un pouvoir contre la fatigue et l'anémie, et il favorise la circulation sanguine. Dans ce cas, c'est en friction que son huile est la plus bénéfique.

En friction encore, le thym soulage également les douleurs d'origines rhumatismales et possède un véritable pouvoir antispasmodique. Des massages sur les zones concernées dénouent les tensions et apaisent les contractures musculaires.

Pour finir, vous pouvez aussi l'utiliser comme produit de beauté tonique. Son eau resserre les pores de la peau, son infusion revitalise le cuir chevelu et son huile tonifie le corps.

Préparation d'une tisane de thym : 1/2 cuillère à café pour une tasse. Faire infuser dans de l'eau bouillante.

Riche en :Vitamine C et K, fer et calcium.

Un bain de pied dans une forte infusion de thym tiède est un remède excellent contre les mycoses. A renouveler tous les jours.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site