Nectarine

Le nom de ce fruit viendrait de sa saveur délicate, proche de celle du nectar. La nectarine est un fruit à noyau. Elle est une sorte de pêche à peau lisse, issue de croisements entre des pêches et des prunes. Beaucoup de gens préfèrent les nectarines aux pêches à la peau duveteuse.

 Nectarines

Histoire :

La nectarine est une variété de pêche. Comme pour la pêche, on trouve des nectarines jaunes et des nectarines blanches. Il existe de nombreuses variétés comme la nectarose, la silver lode, la flavourgiant…

L'origine de la nectarine reste mystérieuse. Il n'en est pas question dans les premiers textes chinois qui donnent une description de la pêche. Chose certaine, elle n'est pas issue d'un croisement entre le prunier et le pêcher, comme on l'a longtemps cru. On pense qu'elle était cultivée en Perse ainsi qu'en Grèce et à Rome. Il en a été véritablement question pour la première fois dans des textes français du XVIe siècle, où figure la description d'une pêche sans duvet que l'on nomme «brugnon».

En 1630, on en cultivait au moins 6 variétés en Angleterre. Les Espagnols l'introduisirent aux États-Unis en 1722. Elle se multiplia au point que les botanistes crurent qu'il s'agissait d'une espèce locale. Sa culture se répandit tout particulièrement en Californie, où l'on en dénombre plus de 150 variétés.

La nectarine est réapparue en France dans les années 1970. La Chine est aujourd'hui le plus important producteur mondial.

 

Comment choisir ?

L'intensité de la couleur de la peau des nectarines ou des brugnons n'est pas un signe de maturité. En effet, selon les variétés, les teintes évoluent du rosé au rouge foncé. Un bon fruit doit être bien souple sous le doigt, bien parfumé, avec une peau bien lisse et sans meurtrissure ni tache.

L’étiquette Pêche d’iciest un label qui concerne aussi bien les nectarines que les pêches et les brugnons. Elle garantit la qualité de fruits produits dans le Sud-est de la France. On trouve aussi des nectarines Label rouge.

 

Comment conserver ?

Rares sont les chances de trouver des nectarines mûres dans une grande surface. Il faut les garder dans un compotier à température ambiante et patienter quelques jours : elles vont mûrir. Le froid nuit à ses qualités gustatives. Les nectarines encore dures finissent de mûrir plus rapidement lorsqu’elles sont mélangées à des pommes: celles-ci dégagent une substance qui accélère la maturation, rend les nectarines plus tendres et plus savoureuses.

On peut aussi en faire des conserves et des confitures. Et même les congeler : Pelez et coupez les fruits en quartiers. Saupoudrez d'acide ascorbique (vitamine C) ou arrosez de jus de citron. Congelez en une seule couche sur une plaque puis mettez les quartiers dans des sacs à congélateur.

On peut les sécher au déshydrateurou au four.

 

Comment préparer ?

Les nectarines ne s'épluchent pas. Lavez-les soigneusement avant de les consommer. Servies à la température ambiante, elles sont plus savoureuses.

Si on doit les peler, on les blanchit dans l'eau bouillante une vingtaine de secondes. On les plonge ensuite dans l'eau glacée pour arrêter la cuisson. Pour la cuisson, choisissez des nectarines à chair blanche.

Pour préserver la couleur des fruits coupés, arrosez-les d'un peu de jus de citron.

 

Calendrier de consommation :

La saison de la nectarine s’étend de juin à septembre.

 

Suggestions d'utilisation :

Les nectarines se dégustent nature avec ou sans la peau. Elles ont toute leur place en cuisine de l’entrée au dessert.

Généralement consommée nature en dessert ou dans une salade de fruits, elle peut aussi se cuire pour accompagner des viandes blanches.

Mais aussi grillées au four une dizaine de minutes et nappées d'une sauce caramel, ou dans les glaces, granités, sorbets et coupes glacées. Mais encore dans les salades de fruits ou de légumes, dans les gâteaux et pâtisseries, tels que muffins, charlottes, gâteaux renversés, tartes, gâteaux sablés, soufflés. Et en coulis. Ajoutez la moitié du poids des fruits en crème fraîche. Passez au mélangeur. Et bien sur, en confiture, gelée ou compote.

 

Recettes :

Aucune pour le moment.

 

Mieux connaître :

Noms communs : pêche, nectarine, brugnon, pavie.

Noms scientifiques : Prunus persica et Prunus persica var. nectarina.

Famille : rosacées.

La nectarine ressemble au brugnon mais contrairement à celui-ci, elle a le noyau non adhérent à la chair du fruit. Elle est moins fragile que la pêche et supporte plus facilement les manipulations et le transport.

La chair de la nectarine est blanche, jaune, orangée ou sanguine (selon les variétés) et se détache facilement du noyau : c'est une drupe à noyau libre.

Il n'existe pas de nectarinier, ni de brugnonier à l'état sauvage.

Nectarine et brugnon sont issus de la greffe d'un prunier sur un pêcher. Ces deux fruits se ressemblent et se confondent fréquemment. Tous deux ont une peau lisse et très colorée, assez rouge parfois marbrée de jaune.

Pas toujours évident d'avoir un pêcher ou un nectarinier dans le verger. Ces arbres fruitiers demandent beaucoup de soleil pour garantir de belles récoltes et sont souvent attaqués par la cloque du pêcher.

Quatre grands terroirs en France produisent des pêches et nectarines dans des vergers :

Pyrénées Orientales: autour de Perpignan (environ 50 % de la production française).

Costières : entre Nîmes et la Camargue (environ 15 % de la production française).

Plaine de la Crau : dans les Bouches du Rhône, au pied des Alpilles (environ 15 % de la production française)

Drôme : la Vallée du Rhône autour de Valence (environ 20% de la production française).

 

Connaissances nutritionnelles :

La fraîcheur, le goût sucré et la douceur de ces fruits vont nous accompagner tout l'été. Elles sont en premier lieu source de d'hydratation et de reminéralisation.

Avec 46 kcal pour 100 g, la nectarine est un fruit moyennement énergétique, qui  a des effets bénéfiques sur la santé principalement grâce à sa forte teneur en antioxydants, vitamine A, vitamine C, bêtacarotène, et Potassium.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×