Les bons accords mets-vins

Voici nos suggestions pour marier les plats et les vins. Un conseil général : choisissez un vin de la même origine, de la même région que le produit ou la recette avec lequel vous allez le déguster. 

- Avec une soupe :

De légumes un rouge léger exemple un beaujolais.

De poisson un blanc sec fruité un muscadet par exemple. 

- Avec de la charcuterie :

Des rillettes un rouge léger comme un gamay de Touraine.

Du saucisson et les terrines un blanc un peu rustique tel un bourgogne aligoté ou un mâcon. 

- Avec le foie gras :

D’oie, un moelleux, sauternes, Alsace vendanges tardives, coteaux du layon.

De canard, un rouge charnu, haut médoc, madiran, cahors ou un blanc sec et souple, un meursault par exemple. 

- Avec les coquillages et les crustacés :

Un plateau de fruits de mer, un blanc sec, muscadet, picpoul de pinet, entre deux mers.

Une sauce crémeuse, un blanc acide, riesling d’Alsace, champagne.

Un homard, un blanc, tel que graves, tokay, pinot gris. 

- Avec le poisson :

Grillé ou en papillote, un blanc fruité et vif, Quincy, mâcon ou chablis.

Poché avec sauce crémée, un blanc sec, un corse, gros plant.

Braisé avec sauce au vin, le même vin que la sauce, Chinon, Anjou.

Saumon fumé, blanc acide, sauvignon, côtes de Blaye. 

- Avec le bœuf :

Un rôti accompagner le d’un rouge léger et franc comme un Chinon ou un Saumur.

Si votre plat est épicé, ce sera un rouge tannique, grand bordeaux jeune ou côte du Rhône.

En ragot, un rouge robuste et charnu, Corbière, madiran.

Du bœuf grillé s’accompagne un rouge subtil mais vigoureux, comme un graves, un cru de beaujolais (chénas).

En pot-au-feu, un rouge léger, un beaujolais villages, un bourgueil. 

- Avec l’agneau :

Grillé ou rôti accompagner le d’un grand rouge, un bordeaux (Pauillac, margaux).

En ragot, il s’accompagne d’un rouge moyennement puissant, un côtes de castillons, côte de franc. 

- Avec une viande blanche :

Pour un veau rôti ou en sauce crémée un blanc sec et corsé, un alsace ou un bourgogne.

Avec une sauce brune, se sera un rouge léger, un Anjou, un saint Nicolas de bourgueil.

Un porc rôti s’accompagne d’un vin robuste et fruité, rouge ou blanc, un côte du Rhône villages, un côtes de Beaune. 

- Avec une volaille :

Une volaille rôtie s’allie avec un rouge léger, mais pleins, Chinon, Saint de bourgueil.

En sauce crémé, il faut alors le vin de la sauce ou blanc robuste, côte du Rhône, mâcon. 

- Avec un gibier :

S’il est à plumes, il s’accompagne d’un blanc puissant, riesling, et certains bourgognes (chablis) ; ou un rouge élégant, crus bourgeois du Bordelais.

S’il est à poil, il sera accompagné d’un rouge charnu et robuste, un côtes du Rhône, un vin du Languedoc, un corse. 

- Avec du fromage :

Un comté s’accompagne d’un blanc charpenté, un vin jaune du Jura.

Un saint-nectaire, un rouge corsé, saint Pourçain.

Un munster, lui s’allie avec un blanc puissant, un gewürztraminer.

Un chèvre du Berry, s’associe très bien avec un blanc sec et aromatique, un sancerre.

Une pâte persillée quand à elle s’accompagne d’un rouge très corsé ou un vin doux naturel, un château du pape, rivesaltes, banyuls. 

- Avec un dessert :

Un sorbet s’allie avec un mousseux, un champagne ou crémant.

Un dessert à base de fruits s’accompagne d’un vin doux naturel, un muscat, rivesaltes. 

Quels vins avec les plats difficiles à marier?

Avec une vinaigrette : un rosé ou un rouge, léger et fruité (beaujolais) ou un blanc acidulé (entre deux mers).

Avec des œufs : un blanc sec et fruité de Loire pour accompagner un plat froid ; un rouge jeune et léger pour servir avec un plat chaud.

Avec des asperges : un muscat sec d'Alsace.

Avec des artichauts : un côtes de Provence blanc.

Avec un plat épicé (curry): un blanc moelleux (mont louis) ou un rosé charnu (Chinon).

Avec le chocolat : une eau de vie ou un vin doux naturel.

Avec une glace : pas de vin sec, plutôt un champagne. 

A table... Quelques règles pour servir le vin

Si vous ne servez qu'une sorte de vin, associez-le au plat principal :

- à plat léger, vin léger;

- à plat rustique, vin jeune;

- à cuisine raffinée, grand vin.

Si vous en servez plusieurs, respectez une progression :

- vin blanc avant vin rouge

- vin jeune avant vin vieux

- vin léger avant vin corsé. 

De la cave à la table

- monter un vin rouge jeune et ouvrir la bouteille une heure avant de passer à table;

- un vin blanc attend quelques heures au réfrigérateur pour être à la bonne température;

- un vin rouge vieux doit être placé une journée à 18° debout, pour que le dépôt puisse tomber au fond de la bouteille.

  • 2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.