Des œufs 2-3 fois par semaine

Si, tous les œufs peuvent être consommés, l’œuf de poule est le plus commun. La couleur de sa coquille nous renseigne sur la race de la poule, ainsi que sur son alimentation. Moins connus, les œufs de caille seraient conseillés encas d’allergies et les œufs de cane et d’oie doivent impérativement être consommés très cuits.

La conservation idéale de l’œuf se fait au réfrigérateur, pointe vers le bas, maximum 28 jours après la date de ponte. Sa coquille poreuse permet les échanges gazeux avec l’extérieur. Ne lavez pas les œufs avant de les ranger, cela les rendrait perméables. Eliminez les œufs cassés ou fêlés, afin d’éviter tout risque de contamination à l’intérieur de l’œuf.

La fraîcheur de l’œuf se mesure à l’aspect du jaune qui doit être bombé, ferme et brillant, et du blanc qui ne s’étale pas. La chambre à air, situé sous l’extrémité bombée, augmente de volume au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la date de ponte. Ceci explique pourquoi les œufs frais coulent et les œufs à éliminer flottent.

Peu calorique et nourrissant, l’œuf est la protéine la moins chère du marché. Avec une valeur moyenne de 90 Kcal, il est l’allié des régimes minceur. Sa richesse en protéines contribue à limiter la perte musculaire, et ralenti sa digestion. Un œuf dur le matin apporte satiété jusqu’au repas suivant.

Riche en vitamines et en minéraux, l’œuf apporte de la vitamine A indispensable pour la vision et la croissance osseuse, et de la vitamine D qui contribue à la construction du squelette. Ses apports en vitamine E et en sélénium nous aident à lutter contre le vieillissement. Riche en fer et en phosphore, il est l’allié de notre cerveau.

Riche en cholestérol, le jaune d’œuf a longtemps été considéré comme un aliment à consommer avec modération. On sait désormais que le cholestérol doit être apporté en quantités raisonnables par l’alimentation. La consommation d’un œuf par jour n’entraine pas d’augmentation du cholestérol sanguin chez les personnes n’ayant pas de maladies cardiovasculaires.

La « protéiné idéale » est l’appellation donnée à l’œuf par les nutritionnistes. Indispensables à la fabrication et à l’entretien des muscles et du squelette, les protéines de l’œuf sont surtout présentes de l’œuf sont surtout présentes dans le blanc. La proportion idéale d’acides aminés essentiels fait de l’œuf un aliment de référence pour évaluer la quantité des autres protéines alimentaires.

Très digeste, surtout quand il est cuit sans matière grasse, l’œuf est très bien toléré par le foie. Profitez de ses qualités nutritionnelles idéales en consommant le blanc coagulé ou bien cuit, et le jaune moelleux. N’ajoutez pas de protéines au cours du repas : 2 œufs équivalents à 100 g de viande ou à 100 g de poisson.

Combien d’œufs consommer ? Des études récentes situent la consommation possible jusqu’à 6 œufs par semaine, en veillant à ne pas multiplier les apports en protéines et en aliments riches en cholestérol au cours d’un même repas. Il reste toutefois conseillé aux personnes ayant un taux de cholestérol élevé de limiter leur consommation à 2 ou 3 œufs hebdomadaire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site