Gérer sa forme en hiver

Traverser l'automne et l'hiver sans encombre, on s'y emploie avec les moyens du bord et certaines idées reçues. Résultat : en croyant bien faire, on fait parfois des erreurs.

 

Je reste au chaud quand il fait froid

Quel drôle d'idée ! Si certains microbes adorent les temps frais et humides, la meilleure manière d'éviter les coups de froid n'est pas de s'enfermer. Au contraire : plus vous vous confinerez chez vous, plus vous serez vulnérable dès que vous mettrez le nez dehors.

Essayez plutôt de renforcer votre système immunitaire de manière à ce qu'il puisse se défendre contre tous les germes qu'il rencontre, quel que soit le temps. Comment ? D'abord en privilégiant une alimentation qui fait la part belle aux fruits et légumes, sources de vitamines et de fibres, ainsi qu'aux yoghourts et laits fermentés sources de ferments lactiques. Autre élément essentiel pour stimuler vos défenses naturelles : éviter de stresser à chaque coup dur de la journée ! Détendez-vous, respirez ou essayez le yoga quand la tension monte.

 

J'arrête le sport pour ne pas me fatiguer

Non, le sport ne fatigue pas ! Pendant l'effort, les systèmes cardio-vasculaire et respiratoire sont sollicités, la circulation s'accélère, les cellules sont mieux alimentées en nutriments et en oxygène. Quant à la sensation de lassitude qui survient après l'activité physique, elle disparaît au cours d'une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain, on se retrouve ainsi souvent plus tonique car l'exercice a facilité l'élimination des toxines qui encombraient l'organisme. Mais pour profiter de ces bienfaits, il faut le pratiquer régulièrement ! Alors choisissez un sport que vous retrouverez avec plaisir, sans pour autant faire trop vite de trop gros efforts.

Outre qu'elle entretient une silhouette harmonieuse, l'activité physique aide à maintenir une forme à toute épreuve et un moral au beau fixe. Donc pas question de l'abandonner quand vient l'hiver sous prétexte qu'il fait froid ou qu'on a la flemme !

Le soir, vous avez du mal à vous motiver pour sortir ? Faites votre gym à la maison ! Débusquez sur le web une série d'exercices adaptés aux endroits du corps que vous voulez travailler, et prévoyez un endroit où les pratiquer confortablement, avec le matériel adéquate (tapis mousse, coussinet, haltères, corde à sauter, vélo d'appartement…). Seule, vous n'arrivez pas à être assidue ? Bougez à deux, en appelant une voisine ou une amie. Vous serez ainsi obligée de tenir vos engagements. Et pourquoi ne pas rechercher une activité physique porteuse de soleil, type salsa ou samba ? Vous pourrez vous dépenser tout en conjuguant plaisir et dépaysement.

 

Je garde ma bonne mine grâce aux UV

Certes, avoir une mine dorée au cœur de la grisaille, c'est bon pour le moral. Mais si vous forcez sur les UV, vous risquez d'abîmer votre peau de manière irréversible. Les rampes de lampes à UV des instituts sont censées ne diffuser que les UVA les plus longs, ceux qui endommagent le moins la peau. Mais des études récentes ont montré que leur mauvaise utilisation peut accentuer les rides et augmenter les risques de cancer. Les réactions allergiques sont également accrues.

Si vous tenez absolument à préserver votre teint hâlé, choisissez un institut qui garantit une bonne surveillance et un bon entretien de ses machines. Gardez toujours un espace suffisant entre deux séances (au moins quatre jours) et n'oubliez pas les lunettes noires pour protéger vos yeux. Rappelez-vous aussi que les balades au grand air sont une excellente alternative.

 

J'évite les féculents, ça alourdit

Les féculents ne sont pas lourds, surtout si on les cuisine sans graisse cuite. Un plat de pâtes avec une noisette de beurre ou quelques pommes de terre en robe des champs arrosées d'huile d'olive crue sont même excellentes pour la santé… et la forme.

Les féculents (pain, pâtes, riz, légumes secs…), grâce à leurs glucides, fournissent une part importante de l'énergie indispensable aux muscles et au cerveau. Vous pouvez donc les inscrire à chaque repas. De préférence, choisissez-les complets car le raffinage (c'est-à-dire le traitement d'un produit pour qu'il soit consommable) les prive d'une partie de leurs nutriments (ou fibres, minéraux et vitamines).

 

Je mange vitaminé pour avoir du tonus

Une alimentation "tonique", c'est une alimentation saine et variée. Les vitamines et les minéraux sont des éléments indispensables pour entretenir votre forme, mais ce ne sont pas les seuls. L'organisme a aussi besoin de protéines pour entretenir sa masse musculaire. Et les membranes de vos cellules sont, elles, de grandes consommatrices d'acides gras essentiels présents dans les huiles végétales (tournesol, colza, noix) et dans les poissons gras (thon, saumon, maquereau).

Comme la plupart de ces nutriments sont fragiles (notamment sensibles à la chaleur et à l'oxydation) il faut veiller à la manière dont vous cuisinez. Evitez les grandes fritures et la cuisson à l'eau. Préférez la vapeur douce, la cuisson à l'étouffée ou le four tiède. Vous tirerez alors des aliments tous leurs bénéfices nutritionnels.

 

Je bois régulièrement

Même en hiver le corps a besoin d'au moins 1,5 litre d'eau par jour pour rester bien hydraté. Parfois davantage si vous êtes dans une atmosphère surchauffée. L'idéal est de boire par petites quantités tout au long de la journée, sans attendre d'avoir soif, signe que l'on est déjà déshydraté.

Boire régulièrement pourra vous donner une impression de rassasiement et vous aidera à éviter les grignotages intempestifs. S'il est plus agréable de boire chaud en cette saison froide, n'abusez pas des boissons stimulantes, surtout le soir, comme le thé et le café, qui peuvent perturber l'endormissement. Pour ne pas vous lasser de l'eau, variez l'origine des eaux minérales, selon leur richesse en calcium et/ou magnésium, elles n'ont pas le même goût. A l'heure du goûter, vous pouvez tester les boissons aromatisées : certaines sont très peu sucrées.

 

Je résiste aux pulsions ancestrales

C'est dommage mais c'est ainsi : nos besoins énergétiques ne sont pas plus importants en hiver, car la plupart d'entre nous travaillent et se déplacent au chaud. Il ne faut donc pas se fier à notre appétit qui s'aiguise dès les premiers jours de froid, c'est l'héritage de notre passé d'homme - des bois !

Première règle : structurez votre alimentation autour de trois ou quatre repas quotidiens, et, si besoin, devenez une adepte du goûter. Vraie pause plaisir, il aide à éviter les grignotages anarchiques. Composez-le avec des glucides complexes -pain complet ou biscuits riches en céréales -, un fruit, et un yoghourt ou un fromage blanc.

Seconde règle : souvenez-vous que l'abus de graisses animales (beurre, crème, ...) peut rendre la digestion difficile, alors modérez votre consommation de plats en sauces et de pâtisseries (qui, en plus, sont sucrées). Privilégiez les modes de cuisson sans matière grasse (papillote, four, vapeur…), qui conservent toute la saveur des aliments.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site