Boeuf carottes

 Pour 6 personnes

Préparation : 25 min

Cuisson : 1 h 10 pour une viande fondant

Ingrédients :

1,1 Kg de viande de bœuf à cuisson lente et coupée en gros morceaux

1,5 Kg de carottes de préférence un assortiment de jaunes et d’oranges

2 oranges non traitées

20 Cl de vin blanc

4 gousses d’ail

1 oignon

30 g de gingembre frais

1 bouille-cube

10 Cl d’huile

20 g de beurre

1 branche de thym

1 feuille de laurier

Sel et poivre

Réalisation :

Eplucher l’oignon et le hacher. Eplucher également la gousse d’ail et l’écraser. Eplucher et râper le gingembre.

Dans une cocotte en fonte ou une sauteuse, faire chauffer un peu d’huile avec le beurre. Lorsque la cocotte est bien chaude, baisser la température du feu et y faire rissoler les morceaux de viande sur toute leur surface pour qu’ils soient bien dorés.

Retirer la cocotte du feu, récupérer les morceaux de viande et les réserver. Terminer en veillant à bien jeter le gras de la cocotte. Dans la même cocotte dégraissée, faire revenir l’oignon, le gingembre et l’ail. Laisser roussir avant de remettre dans la cocotte les morceaux de viande. Verser également le jus et le zeste des oranges. Ajouter le vin blanc, le bouillon-cube, le thym et le laurier. Vérifier l’assaisonnement en sel et poivre. Couvrir la cocotte et laisser cuire pendant 40 minutes à feu doux.

Eplucher les carottes et les couper en grosses tranches. Les ajouter dans la cocotte en mélangeant bien. Poursuivre la cuisson toujours à couvert pendant 30 minutes. Ne pas hésiter à ajouter au besoin un peu d’eau en cours de cuisson.

Rectifier l’assaisonnement avant de servir.

Conseils :

Ce plat peut être préparé facilement à l’avance, la veille pour le lendemain, par exemple. Il se réchauffe très bien et peut être une bonne idée pour les dîners de la semaine.

Pas de gingembre frais, optez pour du gingembre en poudre ou le zeste d’un citron.

Préférez un mélange de viandes dites à bouillir : gîte, paleron, ou même macreuse qui apportera un peu de gélatine et de tenue à la sauce.

Vous pouvez ajoutez 200 g de marrons cuits à l’étouffé, sous vide ou appertisés. Vous les ajoutez 5 minutes avant la fin de la cuisson. Lorsqu’ils sont ajoutés en fin de cuisson, les marrons ne s’écrasent pas. Et pensez aux autres légumes de saison : céleri-rave, potiron, panais…

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×