Préparer la plantation des arbres fruitiers

Si on conseille de planter les arbres fruitiers au mois de novembre, c'est bien en octobre qu'il faut préparer le terrain au verger.

Pourquoi préparer à l'avance ?

Pour s’assurer les meilleures chances de reprise, voilà bien l’objectif quant on envisagez de planter un arbre. Et pour cela, creuser les trous de plantation 3 à 4 semaines à l'avance s'avère judicieux.

Creuser le trou :

Si vous ne voulez pas que votre arbre fruitier végète, le mieux est de faciliter la tâche aux racines pendant leurs premières années, en ameublissant largement la terre à l'endroit de la plantation.

C'est la raison pour laquelle il ne faut pas mégoter sur la taille du trou. Même si le conteneur ou la motte du futur arbre est petit(e), creusez un trou d'1m de côté, et profond de 70 cm à 1 m. Plus votre sol est de "mauvaise qualité" (pour simplifier : pauvre), plus le trou doit être généreux.

En creusant, faites 2 tas : d'un côté la terre arable (de surface); de l'autre la terre végétale.

Piocher le fond :

Le trou achevé, piochez le fond sur une trentaine de centimètres. S'il s'avère trop caillouteux (reste de remblai ou autre), il faudra supprimer cette terre ameublie et la remplacer par 2 bons sacs de terre végétale.

Améliorer le sol :

Ceci fait, réalisez un apport de matière riche au fond du trou. Comptez un volume d'une demi-brouette d'un bon compost maison, de fumier ou encore, plus coûteux, d'un amendement. Mélangez votre apport à la pelle-bêche avec la terre du fond du trou.

Pour finir :

Recouvrez le mélange de quelques pelles de terre arable. Laissez le trou ainsi ouvert à l'air libre durant 3 à 4 semaines avant d'envisager la plantation de l'arbre fruitier. Pas mal d'efforts, mais ils sont la meilleure garantie d'une belle croissance et des récoltes qui suivront!

Et bon courage….

  • 2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.
×