Poivron

Plante annuelle, on m’apprécie aussi bien dans les assiettes pour la diversité de mes saveurs colorées douces ou piquantes, mais aussi dans un salon en tant que plante d’ornement. Le terme « poivron » désigne donc à la fois la plante et son fruit. Il met de la couleur dans l’assiette : vert, rouge ou jaune mais aussi brun, orangé, blanc ou violet. Ceci avec des variantes subtiles de saveurs, le poivron vert a un goût piquant de même que le poivron violet. Les poivrons rouges, jaunes, blancs et oranges sont plutôt sucrés.

Piment, poivron... tous deux sont les fruits des nombreuses et diverses variétés d'un même arbuste. Seules leur forme et leur saveur (plus ou moins "chaude") les distinguent. Ainsi les piments sont des petits fruits, souvent pointus, de goût plus ou moins brûlant; la dénomination "poivron" désigne des gros fruits doux. Le terme de "piment doux" que l'on rencontre parfois est réservé aux petits fruits, pointus et non piquants, uniquement commercialisés en frais.

Histoire :

Cette plante n'est connue qu'à l'état cultivé. Elle est très vraisemblablement originaire d'Amérique du Sud et a été probablement domestiquée au Mexique.

On a retrouvé des graines vieilles de 5000 ans lors de fouilles archéologiques au Mexique. Le terme « poivron » vient du mot poivre. Lorsque Christophe Colomb (ou plutôt son médecin) a découvert les petites baies rouges d’une variété de piment, il a cru qu'il s'agissait de poivre rouge et que l'équipage était enfin parvenu aux Indes. C'était, bien sûr, une erreur, mais le mot poivre est resté. « Poivron » est apparu dans la langue française en 1785 : il désigne les fruits de saveur douce. Ce mot est utilisé plus couramment par les Français, qui préfèrent réserver le terme de « piment » aux variétés à saveur piquante, tandis qu’au Québec, on parle plus volontiers de « piment doux », expression qui est tout à fait valable.

Ce n'est qu'à partir du 18ème siècle que leur culture s'est véritablement développée et que pourpre, rouge vif, orange, vert, jaune pâle... ils parent les étals de couleurs chatoyantes.

Le poivron est longtemps resté un légume assez rare, mal aimé à cause de son goût particulier. De nouvelles variétés sont apparues, génétiquement sélectionnées pour éliminer une partie de la capsaïne (principe actif majeur des piments forts) . Il s'est alors généreusement répandu et est devenu un légume courant.

Comment choisir :

Vert, jaune, orange, rouge... attention, si la couleur du poivron varie en fonction de sa maturité, elle peut également être déterminée par sa variété. Mais, quelle que soit sa couleur, le poivron doit être bien ferme et sa peau lisse, brillante et tendue.

Comment les conserver :

Entier, il se conserve une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur, enveloppés dans un sac en papier (et non en plastique).

Les poivrons se congèlent bien, coupés en lanières (ébouillantez-les 2 minutes auparavant).

Ils se conservent aussi dans l’huile ou le vinaigre.

Comment préparer :

Après un simple passage sous l'eau du robinet, il suffit de couper en deux le poivron pour le débarrasser de ses petites graines.

Il est ensuite possible de tailler ce légume au gré de votre fantaisie, en dès, en lanières...

Lorsque le poivron est consommé cru, ses fibres sont parfois mal supportées par les intestins délicats. Il faut prendre soin de le détailler en très fins tronçons, et de bien le mastiquer. On peut aussi le débarrasser de sa peau (constituée de fibres assez coriaces) en le passant quelques instants au grill ou au four (ou sur la flamme, sur la plaque électrique d'une cuisinière) jusqu'à ce que l'épiderme du poivron se boursoufle et noircisse; on le laisse ensuite refroidir en l’enveloppant dans un papier d'aluminium ou dans un linge humide. La peau se détachera ensuite sans problème. De la même manière vous pouvez faire pocher le poivron dans de l'eau bouillante salée. Il devient alors beaucoup plus digeste.

Une technique, encore plus simple et très efficace, pour les poivrons carrés à la chair bien épaisse, consiste à les peler à l'aide d'un couteau économe. Idéal lorsque l'on souhaite manger les poivrons crus.

Calendrier de commercialisation :

Récolté de juin à septembre, le poivron est produit avant tout dans le sud de la France, à Cuba et en Côte d'Ivoire. Donc par le biais des importations et de la culture sous serre, on en trouve toute l'année.

Suggestions d’utilisation :

Farcis 

Cru : On introduit dans des poivrons rouges crus du thon mélangé à de la mayonnaise, quelques morceaux de céleri pour le croquant, des petits dés d'olives noires, du persil haché. Idéal pour les pique-niques. Le thon peut être remplacé par du couscous ou du taboulé avec beaucoup de menthe et de persil.

Cuit : en plat principal. Choisissez un poivron vert « corne ». Coupez la queue et retirez les graines pour former un cône à farcir. Pour la farce : œuf, mie de pain (dur), menthe, sel et poivre. A faire cuire dans une sauce de tomates épépinées sans peau, + huile d’olive, sel. Ajouter un peu d’eau. A feu doux en regardant de temps en temps.

En pôelée

 Des petits poivrons verts sont frits tout doucement à l'huile d'olive. Idéal pour accompagner des brochettes d'agneau ou de poulet.

En marinade : poivrons coupés en larges lanières et anchois (autant de filets que de lanières), mis à mariner 2 heures (minimum) dans un mélange d'huile d'olive, de jus de citron, d'ail haché, de câpres et d'une pincée de poudre de piment.

En compote

La caponata sicilienne marie avec bonheur les poivrons (3 cuits au four) avec 1 aubergine, 4 courgettes, 1 côte de céleri haché et de l'ail. Les légumes cuisent ensemble comme pour une ratatouille un peu ferme. On ajoute un peu de sucre, un filet de vinaigre et des olives noires. Servez tiède ou froide.

En salade cuite

Pour accompagner un poisson, une viande, une omelette… 1 Poivron rouge (coupé en lamelles), 2 tomates (pelée et épépinée). Ajoutez de l’ail, de l’huile d’olive, du sel, quelques graines de carvi (épices) et éventuellement un piment rouge. Faire cuire à feu vif dans une casserole, puis baisser le feu et laisser mijoter pour obtenir une salade cuite confite. Laisser refroidir et déguster.

Recettes :

Amuses-bouche : Poivrons marinés, Poivronade.

Entées : Salade chinoise au crabe, Salade de boulgour.

Plats : Brochettes de boeuf, Brochettes zen, Cabillaud au paprika, Dinde aux poivrons rouges, Pizza gourmande au thon, Poêlée gourmande des Andes, Tarte croustillante aux filets de rouget, Filets de saumon à la crème de poivrons, Brouchettes de poulet aux poivrons.

Accompagnements : Brochettes légumes sauce curry.

Connaissances nutritionnelles :

Remarquablement riche en vitamine C (il en renferme plus de 120 mg aux 100 g) et bien pourvu en provitamine A ou carotène (en particulier quand il est rouge : son taux peut alors atteindre 1 mg aux 100 g), le poivron est un grand ami de la peau ! Il appartient à la famille des solanacées, qui regroupe également tomates et aubergines.

Le poivron se situe parmi les végétaux les mieux pourvus en fibres (2 g/100 g), qui stimulent efficacement le transit intestinal, et font de lui un précieux allié de l'élimination. Tout cela pour un apport énergétique très bas : seulement 21 kcal/100 g.

Mieux connaître :

Les poivrons se différencient par leur forme et par l'épaisseur de leur chair.

Il existe trois grandes variétés :

- carré, il vient de Hollande. De forme cubique, il a une chair épaisse et croquante.

- rectangulaire, il est de production française avant tout. Il est long, large et presque plat.

- triangulaire, il est moins courant. Il peut être doux comme piquant et sa couleur varie du jaune pâle au rouge.

Le poivron est une plante très vivace dans les régions tropicales où elle pousse toute l'année tandis qu'elle est annuelle dans les régions tempérées. Principaux pays producteurs : Chine, Turquie, Nigeria, Espagne, Mexique et Roumanie. Mais il est aussi produit à Cuba, en Côte d’Ivoire et dans le Sud de la France.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×